enroutepourthessaloniki.over-blog.com

... un camion chargé de produits de première nécessité

Une savonnerie autogérée, alternative au chômage.

Je vous en parlais quelques articles plus haut : voici le texte écrit par les travailleurs-euses de Biome, une entreprise reprise par ses ancien-ne-s salarié-e-s au chômage, qu'Olivier avait rencontré-e-s lors de son précédent voyage.

Nos 3 mousquetaires coutançais-e-s vont revenir avec une sélection de leurs produits. L'association "Alternative Solidaire" a passé commande pour un lot de savons. Nous réfléchissons à étendre cette action, si d'autres personnes se montrent intéressé-e-s.

"Nous, les travailleurs en lutte de VIO.ME, libérés de nos patrons, continuons à résister, en dépit des pressions et manœuvres juridiques dans nos dos. Nous voulons être des travailleurs, en restant dans l'usine, avec comme demande centrale : « les usines, ainsi que toutes les richesses sociales, doivent être gérées par ceux qui produisent ».
Nous maintenons fermement notre cap à travers nos propositions et nos actions, attachés aux décisions que nous avons prises collectivement, au côté du reste de la société qui accompagne notre lutte. Notre bannière est notre liberté absolue, car nous n'attendons pas les jours meilleurs qu'on nous a promis ; bien au contraire nous avons décidé de les créer nous-mêmes ces jours meilleurs. Pas seulement pour nous, mais comme proposition adressée à la société affectée par la crise.
Nous avons décidé de ne pas abandonner l'usine, malgré les attaques contre nos propositions faites à la société, mais aussi aux partis politiques ou au gouvernement.
Nous avons fait tout ce que nous pouvions pour trouver une solution définitive pour l'usine. Nous avons présenté nos propositions à toutes les parties intéressées, mais il n'y a eu ni réponse, ni contre-proposition. Ainsi, quoi qu'il arrive, la responsabilité en incombe aux autorités et à nos représentants « démocratiques ».
Nous continuons notre lutte pour notre droit au travail, pour notre droit à la dignité ! Les produits fabriqués par les travailleurs de cette usine portent un message : le message d'un mode de vie radicalement différent, de la façon dont nous organisons la production jusqu'à notre relation avec l'environnement.
Pour cette raison, nous choisissons de produire exclusivement des détergents naturels, convaincus, comme beaucoup d'autres, que pour nettoyer nos maisons et nos lieux de travail, nous ne devons pas être un fardeau pour l'environnement, nous ne devons pas compromettre notre santé ou celle de nos enfants.
Nos grands-mères et leurs grands-mères savaient combiner différents ingrédients, trouvés dans leurs cuisines, pour fabriquer des nettoyants efficaces. Contre les campagnes de publicité des grandes compagnies, qui essaient de nous convaincre que l'aspect le plus important des produits nettoyants est la durée du parfum « wild rose », nous répondons que la chose la plus importante est de ne pas contracter des maladies de peaux ou respiratoires, de ne pas avoir à rincer un plat pendant 10 minutes en gaspillant des litres d'eau précieuse, de ne pas endommager la machine à laver pour laver nos vêtements, et le plus important, de ne pas avoir à choisir entre nourriture et hygiène, en dépensant une petite fortune pour acheter de simples détergents.
Par-dessus tout, le message que portent nos produits est que les travailleurs et les chômeurs doivent prendre leur vie en main, doivent se battre avec détermination contre la barbarie de la modernité, pour se libérer de siècles d'exploitation et d'oppression. A VIOME, nous n'avons que mépris pour les parfums puissants, quand ils sont utilisés pour couvrir la puanteur de l'exploitation et de la misère. A la place, nous choisissons la solidarité, le contrôle de la production par les travailleurs, le self-management à travers des assemblées de travailleurs et la démocratie directe pour la prise de décisions, en empruntant un chemin à la fois difficile et inévitable.
Le temps est venu, notre place est ici et la roue tourne, transformant nos vies."

Une savonnerie autogérée, alternative au chômage.
Une savonnerie autogérée, alternative au chômage.
Une savonnerie autogérée, alternative au chômage.
Une savonnerie autogérée, alternative au chômage.
Une savonnerie autogérée, alternative au chômage.
Une savonnerie autogérée, alternative au chômage.
Une savonnerie autogérée, alternative au chômage.
Une savonnerie autogérée, alternative au chômage.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article