enroutepourthessaloniki.over-blog.com

... un camion chargé de produits de première nécessité

Yassas !

derniers préparatifs
derniers préparatifs

Yassas !

J’vais essayer de résumer mon histoire, l’histoire de ce projet. Je tiens à préciser que je ne suis pas écrivain, ni secrétaire, encore moins transporteur de marchandises et que je ne travaille pas dans l’humanitaire. Je ne fais pas parti d’un groupe politique en particulier.

L’histoire commence en Grèce mi-mars à Thessaloniki avec Olga, bénévole à la clinique solidaire autogérée. Déjà, la première question : « c’est quoi une clinique autogérée ? », autofinancée, elle apporte des soins aux personnes qui n’y ont plus accès, ce qui arrive après un an consécutif de chômage. Ce qui en état de crise représente un nombre important de la population. Ces cliniques, sont au nombre de 36 en Grèce. C’est une alternative qui mérite d’être soutenue.

En allant dans cette clinique, nous avons proposé d’apporter de la nourriture et des vêtements pour le camp de migrants d’Edomeni. Je voulais voir de l’intérieur ce qu’on appelle un camp d’accueil. « Accueil » n’est pas le mot que je devrais utiliser… A Edomeni 15 000 personnes sont entassés dans des conditions inhumaines. Des familles entières fuient l’horreur de leur pays, horreur d’ailleurs dont nous sommes la cause. Ces personnes n’ont plus à part l’espoir qu’on leur ouvre enfin la porte. En attendant, nous ne faisons rien. Cette idée là est insupportable, alors dès mon retour en France, j’ai frappé aux portes afin de soutenir le peuple grec et l’accueil des migrants. Il fallait faire quelque chose, mais quoi ???

Alors, EN ROUTE POUR THESSALONIKI !!!

Olivier, le 11 avril 2016, veille du départ.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article